lundi 1 février 2016

Le Haricot ? Oui mais Tarbais !

Et voila... Je procrastine, je procrastine et j'oublie de t'amener avec moi en balade dans les champs tarbais. Tu es prêts ? Alors chausse tes bottes en caoutchouc et viens avec moi.


Fin octobre j'ai mis mon réveil bien trop tôt pour un samedi et j'ai pris la route direction la ville rose pour rejoindre Sysy et Nad. De là nous avons covoituré vers les Pyrénées afin de connaitre tous les secrets du haricot. Oui oui tu m'as bien lu, du haricot. Mais pas n'importe lequel, le haricot tarbais. Mon rabat-joie d'amoureux m'a dit que j'étais folle. Mais que veux tu, j'aime bien découvrir l'envers du décor. Et puis une sortie au grand air ça ne pouvais qu'être agréable, surtout par une si belle journée aux pieds des Pyrénées.. Nous avons donc pris la route dans la Sysymobile et passé notre trajet à papoter, papoter, admirer la jolie manucure de notre pétillante blonde, papoter et encore papoter. On est arrivées à la coopérative où nous avons fait la connaissance de la Haricoteam et d'autres blogueuses culinaires. Oui oui tu m'as bien lu, culinaires. Oups. Les présentations faites nous sommes reparties dans les champs de la banlieue tarbaise où poussent les petits haricots magiques. 


Alors je ne vais pas te faire tout un spitch dont tu n'en tu t'en battrais le haricot sur le pourquoi du comment mais je vais quand même te dire deux trois choses importantes.
Ce petit haricot revient de loin mais grâce à quelques agriculteurs passionnés il est revenu en force. Et il a obtenu le Label Rouge. Oui oui, le Label Rouge. Il se cultive dans les champs de la banlieue tarbaise, pousse dans une cosse et grimpe à l'aide d'une tige de maïs ou d'un grillage, ou filet. Il se sème en mai et se récolte à la main à compter du mois d'août jusqu'à novembre. Les sacs récoltés sont pesés, amenés à la coopérative vidés, séchés, triés, emballés. Tout est contrôlé jusqu'à l'emballage final. Mais la vie de Harry CoTarbais, c'est Marion qui t'en parle le mieux !



Après avoir gambadé dans les champs, visité les entrailles de la coopérative et plongé nos mains dans les caisses de haricots nous sommes passés à table pour déguster un menu 100% haricot tarbais. Florence nous avait prévenu, diète très fortement conseillée la veille, on a vite compris pourquoi.  Du salé au sucré, version froide ou version chaude, il y avait du haricot à toutes les sauces. Sysy va t'en mettre l'eau à la bouche. J'ai adoré la salade fraîche thon-saumon-canard et les petits chaussons, rien que d'y penser j'en salive encore. J'ai moins accroché pour les desserts. Mais après tout chacun ses goûts.


Pour le côté recettes je laisse la place aux vraies blogueuses culinaires comme par exemple Sophie qui a concocté un délicieux velouté, Alexandra qui l'a décliné en plusieurs recettes sucrées ou Cécile qui en a fait une pâte sucrée. Je vais peut être essayer de le cuisiner mais en attendant je préfère les versions à réchauffer. Mon petit chouchou, la version préparé à la truite. Hummmm un vrai délice !


Alors le Harry CoTarbais -copyright Maman Prout- ça te tente ?



Encore merci à Florence pour cette journée, Sysy pour le co-voiturage, Nad pour sa gentillesse, et toute la Haricoteam pour son acceuil et sa gentillesse !!!

5 commentaires:

  1. En Grèce om mange beaucoup de haricots blancs surtout l'hiver, mais pas de Tarbais ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mioum ! Et du coup tu as des recettes qui sortent de l'ordinaire ?

      Supprimer

Fais pas l'timide, laisses-moi un p'tit mot...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...