jeudi 26 mai 2016

OceanTrip de printemps sur le bassin d'Arcachon


A la mer ou a la montagne, la décision de partir quelques jours s'est faite comme à notre habitude, à la quasi dernière minute. Ce qui était certain, c'est qu'on allait partir. Un break que j'attendais avec impatience ; les premières vacances depuis juillet, les secondes vraies vacances depuis ma reprise, il y a un an déjà... Et ça tombait pile poil, mon rabat joie d'amoureux ne travaillait pas cette semaine là. 
Lui préférait la montagne, mais on devait y retourner pour passer le week-end de Pentecôte avec les cousins. Moi je préférai l'air iodé, le sable et la grande bleue, surtout en cette saison ou les journées sont censées êtres belles et où la foule estivale n'a pas encore investit les lieux. Après réflexion et un coup de fil au cousin pour savoir si le chalet était libre, nous voilà partit direction l'Océan. 


Un trajet sous la pluie avec deux monstresses ne faisant que se chamailler ; il nous tardait d'arriver ! Le soir on a pris nos marques, on a mangé vite fait et on est allés se coucher. Les bouilles ont dormi dans la même chambre. Ce fut la fiesta.


Le lendemain, un petit tour au marché pour y acheter de quoi pique-niquer et direction la plage, ma plage chouchoute au pied de le Dune du Pyla. La Corniche. Il y a eu du vent. Beaucoup de vent. Des sauts, des petits pieds dans le sable, des roulades, de l'observation de cerf-volant et des petits pieds dans l'eau...  Après le pique nique on a changé de plage. On a repris la voiture, on est passé devant le camping des flots bleus et on a été de l'autre côté de la Dune. Il y a eu du vent, mais un peu moins. Des roulades, mais moins hautes, des sauts, toujours aussi hauts, des petits pieds dans le sable, des ramassages de coquillage, des petits pieds dans l'eau et un jean trempé.


Les journées qui ont suivi furent rythmées par le même programme. Il y a eu des petits déjeuners de folie, des haltes au supermarché, des plages, la Dune, des sauts, des petits pieds dans le sable, des roulades, du vent, du ramassage de coquillage, des petits pieds dans l'eau. A la différence qu'en l'espace de quatre jours nous avons eu toutes les saisons. Printemps, été, automne, hiver.


Enfin il a fallut rentrer. J'ai bien essayé de négocier une journée de plus, en vain. Il faisait beau et le soleil était au rendez vous alors on a profité de la plage juste avant de partir. Un nouvelle plage, au pied du Wharf de la Salie. Un chouette endroit désert où les filles ont pu se défouler avant de sombrer profondément sur le trajet du retour... Enfin ça c'est dans nos rêves parce nos surexcitées de la vie n'ont pas fermé l’œil une seule seconde du trajet, qui nous a parut encore plus interminable que pour celui de l'aller... Je vous ai parlé de vacances ?


Je terminerais avec les mêmes notes que l'année dernière ; Ces quelques jours de vacances à la mer furent loin d'être parfaits mais ce fut quand même de belles vacances. Et entre râleries et crises d'ado-précoce, il y a eu plein de petits bonheurs parsemés de-ci delà et ce sont ces doux moments que je veux retenir.

Merci mon super-râleur pour ces quelques jours presque parfaits

3 commentaires:

  1. Magnifique série de clichés ! L'océan est magnifique, mais qu'est ce que c'est loin de chez moi ! Bises
    Yeude

    RépondreSupprimer
  2. Toujours bon ces moments d'évasion :)
    sysyinthecity

    RépondreSupprimer
  3. Elles sont belles tes photos et qu'est-ce qu'elles me donnent envie ! ça va faire deux ans que je n'ai pas vu la mer et je me rends compte là à quel point ça me manque ! Mention spéciale pour les petits looks de tes monstresses ;)

    RépondreSupprimer

Fais pas l'timide, laisses-moi un p'tit mot...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...