lundi 3 avril 2017

Notre dimanche ordinaire #92


Trainer au lit, un peu mais pas trop. Faire péter le short et ressortir les cuissardes. Tourner en rond et s'ennuyer sans sa petite sœur. Filer la récupérer. Se péter le bide de risotto de manou, filer dehors, remuer la potion de sorcière, vouloir mener la troupe, se raconter des bêtises, tourner la manivelle, se la prendre dans la lèvre, finir en pleurs, être inconsolable, se faire câliner, vouloir rester chez mamie, faire le plein de provisions, lui promettre de faire un risotto, du moins essayer. Être fatiguée, vouloir ci, vouloir ça. S'arrêter au bowling, avoir l'aire de jeux pour soi, faire les folles, ne plus être fatiguée. Se jeter dans les balles, descendre en luge, escalader, ne plus s'arrêter. Avoir soif, aller commander son ice-tea, monter tout en haut, jouer au cochon pendu, faire une grosse frayeur à sa maman, remonter encore et encore, ne plus se laisser surprendre, être intimidée par des grands c***, enfiler les bottes, planter la pivoine, couper les branches, téléphoner à mamie, avoir un gros chagrin, préparer leurs sacs, les accompagner, sortir les cartes, s'installer au tableau, manger comme un ogre, ou comme un moineau, bisouiller leurs joues, se dire à mardi, leur dire que je les aime, encore et encore,... Un dimanche ordinaire dans la famille Cagnades. 


Et toi, ton dimanche ordinaire ? 

2 commentaires:

Fais pas l'timide, laisses-moi un p'tit mot...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...