mardi 16 avril 2019

Raquettes Party sur les sommets d'Hautacam #HautesPyrénées #Occitanie

Une annonce sur facebook, de petits sauts de joie, un appel au rabat joie, une inscription à l'arrache, et nous voilà parti pour un week-end a deux direction Cauterêts. C'était fin février, juste après l'été.
Pas de planning précis. A deux on improvise. Un tour aux bains du rocher pour se relaxer. Un verre au bar du Bois Joli. Et puis surtout un baptême de raquettes sur les crêtes d'Hautacam...


Le rendez vous était donné sur le parking du restaurant Le Tramassel. Au passage si tu as l'occasion, n'hésites pas à t'y poser ; l’accueil y est chaleureux, les plats simples mais efficaces et la vue... exceptionnelle. 
Le soleil était au rendez vous, la douceur des températures aussi. Tellement que je me suis retrouvée en débardeur-pantalon de ski ! On s'est posé par là, profitant de la vue, attendant le top départ.


Le petit groupe a commencé à se former et notre accompagnateur, Mathieu, jeune papa épicurien amoureux de la nature est arrivé sourire aux lèvres. Car cette balade en raquettes, c'est Mathieu et sa femme qui en ont eu l'idée. Ils ont crée le bureau des montagnes des Vallées de Gavarnie et proposent des balades en montagne été comme hiver, et diverses activités à un, deux ou plusieurs, entre amis ou en famille (chasse au trésor, brame du cerf...) Je garde d'ailleurs dans un coin de ma tête la balade avec les ânes pour quand les filles seront en âge.



Les présentations faites, il a fallut s'équiper et dompter nos nouveaux équipements.
N'ayant jamais pratiqué la raquette, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Tant que c'est pas compliqué ça me va. Et on peut dire que raquettes de neige riment avec simplicité. Pour la balade, pas besoin de chichi ; il suffit d'avoir des habits chauds et pratiques, et des chaussures confortables. J'avais chaussé mes après ski et ça convenait très bien. Il faut dire que la balade était aussi belle que facile. Hautacam a cette particularité d'être une montagne plate où il est facile de crapahuter.


Raquettes aux pieds, bâtons en mains, le top départ est lancé et voilà la joyeuse petite troupe qui commence à s'enfoncer doucement mais surement dans la neige. Ça craque, ça flashe, ça admire. Chacun avance à son rythme. Le but de cette randonnée, profiter ! Profiter du calme. Profiter de la vue. Profiter de l'endroit. Profiter de soi.
On fait des pauses sous les petites anecdotes de notre accompagnateur. Quel plaisir de l'écouter nous raconter les petits secrets des Pyrénées. 


Le soleil se couche sous nos yeux. Le ciel change sans cesse de couleur. Rosé-orangé d'un côté, bleu & violet de l'autre... Chaque versant a sa particularité. On en prend plein les yeux. Le spectacle est magique. Bien différent de notre dernier coucher de soleil sur ces crêtes où le brouillard donnait encore une atmosphère très différente, mais tout aussi magique.


Une fois le spectacle fini il est temps de faire demi-tour et de se retrouver l'igloo en contrebas  construit quelques jours auparavant. Mathieu nous fait marcher dans la poudreuse. La descente est bien raide... il va vraiment falloir remonter tout ça après ? Rien que d'y penser...
Le lieu enfin trouvé on s'équipe de lampes frontales et on se cale dans les igloos trinquer au vin chaud. L'apéro est bien mérité !


On s'est assis, on a trinqué, j'ai tout renversé, on a grignoté, on a discuté et on a rechaussé nos raquettes pour faire le trajet en sens inverse. Il faisait bon dans l'igloo mais une fois dehors ça caillait. Le retour nous a bien réchauffé. La monté fut bien plus simple par les pistes. On a croisé la dameuse en plein travail. On a rendu nos équipements, on s'est dit au revoir et on est reparti des étoiles pleins les yeux.


Hautacam   -   Hautes-Pyrénées {65}   -   Occitanie
Février 2019
#CagnadesTrip

Notre dimanche ordinaire #127


Se faire réveiller par le son des cloches, traîner encore un peu sous la couette, être tirée du lit par un petit bisou, se faire couler un long café au lait, se mettre en mode jogging pas coiffée, autoriser le squattage de jacuzzi, ne pas savoir quoi faire à manger, traînasser, se motiver à filer prendre l'air, enfiler ses bottes en caoutchouc, s'équiper des épuisettes, installer le hamac, essayer de pêcher, jouer les aventuriers, s'enfoncer un peu trop dans l'eau, avoir un pied trempé, grimper aux arbres, renforcer l'installation, rentrer pas trop tard, squatter encore un peu le jacuzzi, se doucher vite fait, envoyer tout le monde au lit, bisouiller leur joues, leur chuchoter que je les aime, encore et encore... un dimanche ordinaire dans la famille Cagnades.


Et toi, ton dimanche ordinaire ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...